Encyclhautpays

L'encyclopédie des hauts pays d'Artois

Accueil
Thèmes
Chronologie
Contacts
Archives
Communes

 

Chochoy Bernard

 

Bernard Chochoy est né le 14 août 1908 à Nielles-lès-Bléquin; c'est le fils d'un ouvrier meunier et son enfance se déroule dans le village de Wavrans-sur l'Aa.  Un parcours scolaire de qualité lui permet, consécration ordinaire dans les milieux populaires, de devenir instituteur.

Il entre  en militantisme politique dès 1926 et occupe assez rapidement des responsabilités  au sein des Jeunesses socialistes alors qu'il enseigne à Sallaumines, dans le Bassin Minier. Secrétaire départemental des JS en 1933, il est secrétaire national l'année suivante. . Il participe au renouveau de la vieille Fédération du Pas-de-Calais à la veille du Front Populaire, si bien que Léon Blum en fait un chef adjoint de cabinet ministériel, puis un chef de cabinet.

  En 1937, il entame une carrière électorale en devenant conseiller général du canton de Lumbres. Il s'impose d'emblée dans les débats de l'Assemblée départementale et pendant la Drôle de Guerre, combat vivement à ses collègues communistes. Son attitude très réservée pendant l'occupation lui vaut quelques difficultés lors de la Libération, par rapport à son parti, mais il est devenu, par sa grande popularité,  un personnage incontournable dans le canton de Lumbres. Il est réélu conseiller général, poste qu'il tient jusqu'en 1979, puis en 1947, succède au radical-socialiste Leriche à la mairie de Lumbres. Il entame alors une carrière de parlementaire. Il est sénateur de 1946 à 1967, se retrouve député de la 8ème Circonscription de 1967 à 1968 et redevient sénateur en 1974, mandat qu'il exerce jusqu'à sa mort.

            Sa vie parlementaire est particulièrement active, surtout pendant la Quatrième République. Il est pendant dix ans président de la commission sénatoriale de la Reconstruction et des dommages de guerres, entre dans le gouvernement Guy Mollet en février 1956 comme secrétaire d'Etat à la Reconstruction et au Logement, puis l'année suivante occupe le poste de secrétaire d'Etat à l'Industrie et au Commerce sous Bourgès-Maunoury. Son passage au ministère est marqué par la loi "Chochoy" en faveur du logement social.

Son action au niveau local fut considérable: elle a d'abord contribué au développement de la ville de Lumbres. Une politique ambitieuse de logements a été menée qui explique la croissance démographique de la cité entre 1945 et 1982, ceci avec le souci de pouvoir aux équipements collectifs et au développement scolaire. L'action sociale a également été importante: soutien aux associations locales, intérêt pour le sport, sollicitude pour les personnes âgées.

Il est  Président du Conseil général de 1966 à 1978. Il en affirme l'autorité et le prestige, tout en menant une politique active tant au plan social (modernisation des établissements hospitaliers, instituts médico-pédagogiques, extension en faveur des personnes âgées du "modèle lumbrois" d'action en ce domaine) que sur celui des équipements, notamment pour les zones rurales (adduction d'eau, extension de l'électrification, amélioration du réseau  routier).

Malade dès 1978, il abandonne peut à peu ses fonctions et mandats avant de s'éteindre le 23 avril 1981 à Versailles.                   

  Bernard Chochoy est le type de notable socialiste, appliqué à développer un modèle gestionnaire efficace, au service du plus grand nombre. Il aura contribué à implanter le socialisme en milieu rural et à y renouveler ainsi une gauche républicaine, qui se trouvait en mal de modèle au tournant des années trente.  

Notice René Lesage