Encyclhautpays

L'encyclopédie des hauts pays d'Artois

Accueil
Thèmes
Chronologie
Contacts
Archives
Communes

Paul Cocquempot (1911-1990):

l'historien de Fruges

 

    Né à Fruges en 1911, ses parents étaient des commerçants très dynamiques dans la vie associative locale, exemple sans doute décisif pour le jeune garçon. Après des études au Collège Saint-Bertulphe de Fruges, il s’engage à 18 ans dans les équipages de la flotte à Cherbourg, satisfaisant ainsi son goût de l'exotisme. Pourtant il s'en revint au pays pour reprendre l'affaire paternelle, lui donnant en quelques années une expansion considérable. Jeune marié, il fut mobilisé en septembre 1939 dans la marine, et participa à quelques opérations navales dans l'Atlantique avant d'aboutir, au moment de la défaite, en Angleterre. Il fut dans le courant de l'été 1940 rapatrié en zone non occupée. Démobilisé, il s'en revint au pays et son retour fut toute une épopée. Il reprit ses activités commerciales qu'il poursuivit jusqu'à sa retraite.

  Ardent Frugeois, Paul Coquempot s’investit beaucoup dans la vie associative de sa ville où il se fit l'animateur de nombreuses sociétés et cela, dès avant la guerre. Musicien confirmé, il fit montre d'une longévité certaine dans les harmonies qui se succédèrent à Fruges depuis les années trente et il n'hésita pas à prendre les responsabilités qui s'imposaient, administratives et pédagogiques. Dans les années quatre-vingts, il voulut illustrer plus particulièrement la musique frugeoise en créant un groupe de majorettes.

  Il figurait en 1966 parmi les fondateurs du Syndicat d'Initiative dont il fut d'emblée le vice-président, chargé de la lourde responsabilité du Comité des Fêtes. Il en devint Président en 1972, fonction qu’il abandonna en 1979, pour des raisons de santé. Il accepta d'en être le Président d'Honneur. En 1983, lorsque l'idée de créer un musée fut avancée, il fut l'un des passionnés qui participèrent à sa réalisation, apportant ses connaissances locales et rassemblant des objets qui rappelaient le passé de sa chère ville de Fruges.

  Les mérites associatifs de Paul COQUEMPOT le conduisirent tout naturellement à briguer le poste de conseiller municipal et il fut élu à de nombreuses reprises, de 1953 à 1983, ce qui lui valut, en 1980, la Médaille Communale et Départementale d'Argent.

  Passionné d'histoire locale, il aborda la question de l'histoire de Fruges à travers le bulletin municipal éphémère que fut "Fruges-Contacts" au tournant des années soixante-dix. Il se trouva tout naturellement parmi les fondateurs en 1972, du Comité d'Histoire du Haut-Pays qui fonctionna tout d'abord comme une commission du Syndicat d'Initiative. En janvier 1973 paraissait le premier numéro du Bulletin Historique du Haut-Pays, dans lequel figureront nombre de ses articles. L'extension du Comité fit que cette structure devint en 1977 une association à part entière dont il assura volontiers la présidence, se montrant des plus actifs, tant dans l'écriture que dans les tâches beaucoup plus prosaïques, mais bien nécessaires de la diffusion des publications du Comité.

  Ses travaux portèrent essentiellement sur l’histoire de Fruges : quelques articles de vulgarisation sur le passé médiéval et moderne, les monuments, quelques personnages et familles illustres, étude de nombreuses questions inédites, vastes rétrospectives de l'industrie et du commerce frugeois, de la vie associative, des grandes manifestations de la vie locale, éclairages sur le passé révolutionnaire de Fruges. Mais également, témoin de la seconde guerre mondiale, il fournit ses souvenirs de marin et participa activement à l'enquête systématique que le Comité lança en 1987 sur la seconde guerre mondiale.

 

Notice et cliché René Lesage

 

Un des membres fondateurs du Comité
Président de 1972 à 1990
Historien de Fruges