Encyclhautpays

L'encyclopédie des hauts pays d'Artois

Accueil
Thèmes
Chronologie
Contacts
Archives
Communes

 

820-834. UN MOINE LETTRE AU IXème SIECLE : GUNTBERT

            Au temps de cet abbé (Fridugise -820 à 834-), vécut un écolier qui deviendra moine par la suite. On l'appelait Guntbert. Son père était Goitbert et sa mère Ebertrude. Ce fut un novice dont la louange et la sagesse est encore sur toutes nos lèvres, comme s'il était encore parmi nous, et il le mérite bien. Car la bibliothèque de ce monastère qui était presque ruinée à cause de sa vétusté et à cause du décès du bibliothécaire, fut rénovée par ses soins intelligents. De plus, il accrut le nombre de ses volumes, parmi lesquels figurent deux antiphonaires qu'il rédigea de sa propre main, l'un pour l'Eglise Sainte-Marie de Saint-Omer, l'autre pour le monastère de Bergues-Saint-Winoc. Il en écrivit un troisième, travail d'une merveilleuse clarté, dont il décora de lettres d'or la page initiale et les chants relatifs aux fêtes solennelles. Quand il vit que cet ouvrage était très somptueux, il le donna à l'abbaye de Saint-Pierre et Saint-Paul (l'abbaye de Saint-Bertin), ainsi qu'un livre de comput.