Encyclhautpays

L'encyclopédie des hauts pays d'Artois

Accueil
Thèmes
Chronologie
Contacts
Archives
Communes

 

Pierre-Alexandre Monsigny (1729-1817)

Compositeur français (Fauquembergues 1729-Paris 1817), des circonstances matérielles difficiles ne permirent pas à Monsigny d'exercer le seul métier de musicien. Après des études au collège jésuite de Saint-Omer, il prit en 1749 un emploi chez Monsieur de Saint-Julien, receveur général du clergé en France. On ne sait rien de sa formation musicale, sinon qu'il fut quelques mois l'élève de Gianotti, contrebassiste à l'opéra et au Concert spirituel. Plus déterminante pour son développement artistique fut la bienveillance du duc d'Orléans, chez qui Monsigny put s'ouvrir au courant musicaux et dramatiques les plus récents. Son premier opéra , "les aveux indiscrets"(1759), le plaça d'emblée au même niveau que Duni et Philidor Ce dernier représenta la même année son Blaise le savetier. Monsigny fut cependant moins prolifique que ses pairs, et ne fit jouer que douze opéras comiques et un ballet héroïque, "Aline, reine de Golconde"(1766).Il est encore plus remarquable de le voir abandonner la composition à 48 ans ,après "Félix ou l'enfant trouvé"(1777), sans doute en raison d'une cécité croissante. Après avoir exercé la charge de maître d'hôtel du duc d'Orléans, Monsigny devint en 1785 inspecteur des canaux d'Orléans. La révolution lui fit perdre ses revenus fixes et Monsigny connut la pauvreté en dépit des fréquentes reprises de ses oeuvres et de leur grande diffusion à l'étranger.